Spécialiste de programme - Droits de l’Homme - DAPG - Pôle Etat de droit - Paris - l'Organisation Internationale de la Francophonie

Publiée le: 1/25/2023

Résumé de l'offre

  • Type de contrat:
    Personnel à recrutement international
  • Type d'offre:
  • Publiée le:
    1/25/2023

Description de l'offre

APPEL A CANDIDATURES

L’Organisation internationale de la Francophonie regroupe 54 Etats et gouvernements membres, 7 associés et 27 observateurs répartis sur les cinq continents, rassemblés autour du partage d’une langue commune : le français. Consciente des liens que crée entre ses membres le partage de la langue française et de valeurs universelles, elle œuvre au service de la paix, de la coopération, de la solidarité et du développement durable.

Titre du poste : Spécialiste de programme - Droits de l’Homme - DAPG - Pôle Etat de droit

Lieu actuel d'affectation : Paris

Statut et grade : Emploi à recrutement international / Niveau P3, grade à partir de P3-1

Durée de l'engagement : 3 ans renouvelables, assortie d'une période probatoire de six mois

Traitement annuel de base : A partir de 43 154 euros, en fonction du profil

Ajustement annuel de poste : A partir de 9 602 euros, en fonction du profil

Autres avantages :

En cas de recrutement en dehors du lieu d’affectation : prise en charge du transport A /R
du lieu de recrutement au lieu d’affectation (+ indemnité de première installation)
Allocations et indemnités prévues par le Statut du personnel
Participation au régime de prévoyance de l’Organisation

Date limite d'envoi des candidatures : 15/02/2023

Numéro de l'appel à candidatures : AC/SRH, N° 03/2023 du 25 janvier 2023

 

FONCTIONS PRINCIPALES 

Au sein de la Direction des Affaires politiques et de la gouvernance démocratique (DAPG), sous l’autorité du/de la Directeur(trice) et de la
Cheffe de Pôle « Etat de droit », le/la Spécialiste de programme contribue à l’élaboration et à la mise en œuvre des programmes, des projets, de la planification et des actions qui concourent à la réalisation des objectifs que l’OIF s’est fixée dans les domaines de la paix, de la démocratie et des droits de l’Homme.

A ce titre, le/la Spécialiste de programme sera chargé(e) de :
• participer à l’élaboration des programmations quadriennales et planification annuelles dans les domaines du Pôle Etat de droit ;
• concevoir, mettre en œuvre, assurer la coordination administrative et financière, et évaluer les actions de la DAPG dans les
domaines des droits de l’Homme relevant du projet « Etat de droit, droits de l’Homme, justice », en particulier l’accompagnement
des Etats francophones et autres parties prenantes à l’Examen périodique universel (EPU), le renforcement des capacités des
Institutions nationales des droits de l’Homme (INDH) et de protection et de renforcement des capacités des défenseurs des droits
de l’Homme ;
• concevoir et déployer l’action de l’OIF et coordonner le travail pluri acteurs dans la prévention et la lutte contre la corruption selon
une approche basée sur les droits ;
• contribuer à la formulation de stratégies de plaidoyer et d’actions en faveur de l’abolition de la peine de mort ;
• encadrer et suivre la coopération avec trois Réseaux institutionnels de la Francophonie : L’Association francophone des
commissions nationales des droits de l’homme (AFCNDH), l’Association des Ombudsmans et Médiateurs de la Francophonie
(AOMF) et l’Association des Institutions Supérieures de contrôle ayant en commun l’usage du Français (AISCCUF) ;
• contribuer à la mise en œuvre du projet « état civil », en tant que membre de l’équipe-projet ;
• suivre les situations politiques de pays membres et observateurs de la Francophonie sur le continent européen ;
• produire ou participer à la rédaction de rapports périodiques, de documents techniques d’exécution, de correspondances, de
comptes rendu (réunions, séminaires, conférences, colloques, etc.), sur les thématiques relevant du Pôle « Etat de droit » ;
• renforcer, développer et assurer le suivi de la coopération avec des organisations/partenaires dans ces domaines (HCDH, CADHP,
ONUDC, Unicef, Conseil de l’Europe, etc.) ;
• s’acquitter de toutes autres tâches connexes ou fonctions confiées par le/la Directeur(trice), la Cheffe de pôle, ou tout membre de
la Direction désigné par l’un ou l’autre dans le domaine de sa compétence.

 

CRITERES DE SELECTION

Le/La candidat(e) au poste devra :
• être ressortissant(e) d’un État ou gouvernement membre de la Francophonie ;
• être titulaire d’un diplôme d’études supérieures, de niveau Bac + 5 minimum en relations internationales, sciences politiques, droit
ou dans une discipline en lien avec les attributions du poste ;
• posséder une expérience professionnelle avérée dans le domaine des relations internationales d’au moins cinq (5) années, de
coopération institutionnelle, d’analyse politique, d’Etat de droit, de justice et de droits de l’Homme. Une expérience de terrain dans
une représentation extérieure serait un atout ;
• avoir d’excellentes qualités en matière d’analyse politique, de rédaction et de synthèse ;
• avoir une connaissance générale de la Francophonie et du fonctionnement de l’OIF et une connaissance avérée des contextes
politiques et institutionnels des pays de l’espace francophone ;
• avoir une bonne expérience dans la gestion budgétaire et la mise en œuvre de projets ;
• avoir une excellente maîtrise de la langue française. Une bonne connaissance d’une autre langue de communication internationale
serait un atout ;
• faire preuve d’une aptitude à travailler dans des situations d’urgence, en équipe, et à respecter des délais courts ;
• être capable de travailler en milieu interculturel et de façon autonome, et savoir faire preuve de flexibilité, de disponibilité,
d’adaptation, de discrétion et de réserve et d’intervenir en public ;
• avoir une bonne connaissance et une bonne pratique des outils numériques et informatiques. Etre initié(e) au fonctionnement d’un
système de gestion et d’information intégré constitue un atout.

Le poste à pourvoir est basé actuellement à Paris. Toutefois, en fonction des nécessités de service et de l’évolution du schéma organisationnel, ce poste pourrait être par la suite affecté dans un autre pays de l’espace francophone.

Seul(e)s les candidat(e)s présélectionné(e)s par le comité consultatif de sélection seront contacté(e)s. Seules les candidatures enregistrées en ligne avec un Curriculum vitae et une lettre de motivation rédigés en français et faisant chacun 2 pages maximum seront examinées. L’absence de l’un des deux documents rend la candidature irrecevable.

L’Organisation internationale de la Francophonie est un environnement non-fumeur. Une attention particulière sera apportée aux candidatures féminines ainsi qu’aux candidatures émanant des ressortissants d’États et de gouvernements membres non représentés ou sous-représentés au sein de l’Organisation.

L’âge de départ à la retraite au sein de l’Organisation est fixé à 65 ans.

En raison du grand nombre de candidatures, aucune information ne sera donnée par téléphone. Tout dossier non reçu via la plateforme de recrutement en ligne ne sera pas recevable. 

L'Organisation internationale de la Francophonie ne demande pas de frais ni d’information relative aux comptes bancaires des candidats à aucun stade du processus de recrutement ni pour la participation à des conférences ou à des formations. Les appels à candidature pour un poste, un volontariat ou un stage sont exclusivement diffusés sur le site officiel francophonie.org, le portail jeunesse.francophonie.org et la plateforme de recrutement de l’OIF, puis relayés sur les réseaux sociaux. L’OIF n’octroie pas de bourses d’études. Toute offre accompagnée d’une demande de règlement est frauduleuse. »